Aller au contenu principal

Agriculture et élevage

-A +A

Dans les Hautes-Alpes, les prairies, cultures fourragères et surfaces toujours en herbe occupent 85% de la superficie agricole du département, soit plus de 82 200ha.

Avec plus de 55 exploitations, Chorges est la seconde commune des Hautes-Alpes en nombre d’exploitations agricoles réparties essentiellement, entre l’élevage ovin et bovin et la céréaliculture.

Une activité économique prépondérante

Les exploitations sont tournées équitablement vers l’élevage de bovins et d’ovins et les cultures fourragères, ainsi que vers les cultures céréalières dans les grandes plaines autour du chef-lieu et sur certains plateaux.

L’agriculture est une activité très représentée sur la commune : elle concerne 7% des actifs et 31% de la superficie communale. Au recensement de 2012 effectué par la Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF), Chorges est après Gap, la commune qui compte le plus d’exploitations totales (55) ainsi que d’exploitations professionnelles sur une superficie agricole utilisée totale (SAU) de 2 444 hectares.

 

Chorges est une des rares communes à voir sa superficie agricole utilisée augmenter, passant de

1 780 ha en 1988 à 2 032 ha en 2000, soit +14%.

Toutefois, l’agriculture reste un secteur très fragilisé : d’après le dernier recensement effectué par la Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF), le nombre d’UGB (UGB : Unité de Gros Bétail, correspond à un bovin adulte et sept ovins adultes) à Chorges a fortement baissé passant de 2 033 en 2010 au lieu de 2 992 en 2000.

L’agritourisme

En complément d’activité, comme en activité principale, les agriculteurs poursuivent des démarches de qualité et de diversification de leurs productions, indispensables pour s’imposer sur des marchés très concurrentiels. En matière d’activités agri-touristique, les exploitants s’orientent vers les circuits courts, comme la vente directe sur les marchés de producteurs de l’été et le secteur du tourisme vert avec l’accueil de visiteurs à la ferme.

La gestion de l’espace naturel

Et n’oublions pas que les agriculteurs ne sont pas seulement des producteurs de lait, de viande et de fruits et légumes mais également les premiers gestionnaires de l’espace, favorisant l’entretien de sites naturels classés tels que le Marais de Chorges ou encore le site Natura 2000 "Piolit-Pic de Chabrières".

Les Hautes-Alpes, Naturellement

Les Hautes-Alpes ont su conserver une vocation agricole très marquée. De génération en génération, les agriculteurs perpétuent les traditions en maintenant un système de production extensif et une fabrication « artisanale » des produits de la ferme.
Une marque territoriale portée par l’ensemble des filières agricoles via la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes. HAUTES ALPES Naturellement® garantie la provenance Hautes-Alpes et la qualité montagnarde des produits agricoles bruts ou transformés par les agriculteurs et les entreprises des Hautes-Alpes.
Consultez l'annuaire des producteurs des Hautes-Alpes dans les documents à télécharger.